Ulysse & Darcoe[FRA]

  • L'interview

Ulysse & Darcoe se sont réappropriés l’exercice classique de la nature morte et l’ont détourné de manière absurde mais esthétique. La série « Fleur Viande » est antinomique : « On a voulu travailler sur la vanité en procédant à une allégorie de la vie », éclaircit le duo de photographes.

Envie de créer un projet avec cet artiste ?
Contactez-nous
07.03.2015

Interview

par Julie Maury

La rencontre entre un élément beau et vivant (les fleurs), et les organes, dont la vision dégoûtante s’apparente à une atteinte à la vie, crée un ensemble harmonieux : il n’est plus question de fleur ni de viande, mais bien d’une seule et unique entité : « fleur viande ». Un pointilleux travail de post-production donne aux images un aspect presque pictural. « C’était là tout le challenge : réussir à rendre un sujet répulsif, attractif. »

Nous pouvons à travers ces images hybrides entrevoir la symbolique que l’on veut. Un cœur emprisonné par une branche, une rose pleine de gras, des pensées qui sortent des poumons… L’interprétation, si nous voulons en faire une, nous appartient. Ulysse &Darcoe ont avant tout voulu créer des visuels qui surprennent. « Nous souhaitions faire d’un thème classique une expérience sensorielle. Chacun est libre d’interpréter comme bon lui semble. Ce qui est sûr, c’est qu’il y a de la vie. »

pour réaliser cette série, le duo un peu barjo a acheté un demi agneau aux abattoirs.

Pour réaliser cette série, le duo un peu barjo a acheté un demi agneau aux abattoirs. Ils l’ont dépecé eux-mêmes. Ils ont réellement assemblé fleurs et organes, en studio. « On y a passé une journée entière. A force de les assembler, ces deux entités bien distinctes ont fini par perdre leur usage premier. Les voir ensemble était devenu naturel. La concordance esthétique était née. » En post-production, les photographes ont travaillé la texture, les couleurs et la lumière, créant ainsi cette distance à la réalité.

Ulysse &Darcoe forment un duo depuis 2013. Avant, ils ont tous deux assisté des photographes et travaillé comme directeurs artistiques. Ils se sont rencontrés il y a quatre ans. A force de dialogues et de voyages, travailler ensemble s’est finalement imposé à eux comme une évidence. « On s’est simplement dit que ça allait être rigolo. » Ils se sont spécialisés dans la photographie de mode. « Art et mode n’ont jamais été autant liés. Il s’agit d’un exercice qui ouvre énormément de possibilités et de liberté artistiques. » Fleur Viande est leur première série réalisée en tant que duo. « On s’est fait plaisir. »

Fleur-Viande-Ulysse-Darcoe-Tafmag-4-768x1024Fleur-Viande-Ulysse-Darcoe-Tafmag-5-768x1024

ulyssedarcoe_07

Fleur-Viande-Ulysse-Darcoe-Tafmag-6-768x1024