The Greasy Hands Preachers[FRA]

  • Vidéo
  • L'interview
Envie de créer un projet avec cet artiste ?
Contactez-nous
03.04.2015

Interview

par Julie Maury

Clément Beauvais et Arthur de Kersauson ont réalisé un documentaire sur la moto à propos d’un métier oublié, en tout cas rarement filmé : mécanicien.

Un film avec des motos ? On pense immédiatement à « Easy Rider », à des paysages sublimes que l’on traverse à bord d’une grosse bécane ; symbole de puissance et de liberté.

Mais il existe une étape avant le road trip : la fabrication de l’engin. Clément Beauvais et Arthur de Kersauson ont réalisé un 90 minutes sur ces mécaniciens que l’on croit planqués au fond de leur garage avec leurs outils, les mains dans le cambouis. Ces deux passionnés de deux-roues ont parcouru pendant deux ans l’Ecosse, l’Espagne, l’Indonésie, la France, la Californie et l’Utah afin de redorer le blason d’un métier manuel et de capturer l’amour des motards-artisans pour leur métier. Fabriquer, réparer et pimper une moto représente pour eux l’affirmation de leur personnalité. En allant à la rencontre de ces « héros » en recherche constante de la perfection, les réalisateurs nous donnent finalement à voir ce qu’ils venaient chercher pour eux-mêmes : un road movie épris de liberté, plein gaz.

Présenté à San Sebastian en septembre 2014, The Greasy Hands Preachers a reçu un accueil très chaleureux : des belles images, une BO fantastique (que nous vous révélerons bientôt, en exclu sur TAFMAG), de l’authenticité et la découverte des plus grands préparateurs du moment : Shinya Kimura, Roland Sands, El Solitario, Deux Ex Machina et Blitz.

Un docu qui a ému un fan absolu de grosses cylindrées : Orlando Bloom, devenu co-producteur exécutif du film, disponible aujourd’hui en VOD sur Vimeo.