Quentin Simon[FRA]

  • Photographie
  • La chronique
Envie de créer un projet avec cet artiste ?
Contactez-nous
15.10.2019

Chronique

par JULIETTE MANTELET

Avec un petit argentique prêté par son oncle, Quentin Simon a commencé par photographier les paysages de son Sud natal. Plus tard, c’est sa nana qui est passé devant son objectif. Aujourd’hui il tire le portrait aux It-femmes du moment : chanteuse, DJ, entrepreneuse, mannequin… Avec toujours un même fil conducteur : la lumière et le naturel.

AU NATUREL

C’est dans les Alpes, tout près de Grenoble, que Quentin est tombé amoureux des jolies choses. Plus jeune, il était déjà touché par la beauté des paysages naturels. Il s’est alors logiquement tourné vers la photo, l’art du réel, pour les immortaliser. Quentin ne craint pas d’être un peu bateau et assume vouloir juste montrer que la vie est belle telle qu’elle est. Son style est simple, à l’image de son look : blue jean et tee-shirt blanc. Ses photos très peu retouchées. Elles se suffisent telles quelles. Loin des filtres Instagram et de la retouche à outrance. Un retour au naturel bénéfique.

La lumière est l’élément clef du travail de Quentin. Jamais de studio, jamais de flash. Il travaille à la lumière naturelle, shoote principalement en fin de journée et n’utilise pas d’outils techniques, d’effets ou de trucages. Il se contente du naturel, toujours. Et du plein soleil. Et bien sûr, pour capter au mieux cette lumière il se tourne vers l’argentique. Ce processus physique où la lumière s’imprime véritablement sur le support. Il s’amuse : « Si j’avais le choix j’emmènerais tous mes clients dans le Sud ». Et raconte son premier choc visuel devant les images de Théo Gosselin. Des clichés pris en fin de journée, ultra spontanés, libres.

Quentin a toujours gravité dans un monde de femmes. Comme ses deux grand-mères, « hyper importantes ». À leur image, son univers est aujourd’hui peuplé de femmes fortes. Les femmes de son époque. Engagées, battantes, indépendantes. Qui en ont sous le sein comme dirait Clara Luciani, une de ses muses. Quentin met en lumière ces femmes rayonnantes, solaires, éblouissantes. Louise Damas, Margaux Avril, Pomme. Des femmes que l’équipe 100 % girl power de Tafmag aime et admire. Les femmes de notre époque qui mènent plusieurs vies à la fois, montent leur propre projet, changent de mec, de style et de job quand elles veulent. Des femmes à qui Quentin rend le plus beau des hommages en les photographiant au naturel, sans retouche. Il dresse un portrait lumineux et sincère de ces femmes radieuses. Sans en faire trop. Il les photographie avec bienveillance et simplicité. Les trouve belles comme elles sont, sans avoir besoin de leur enlever un bouton ou un bourrelet. Ses shootings sont honnêtes, sympathiques et peuplés d’imprévus. Louise Damas qui ne passe pas les portiques du Louvre à cause de son couteau de pique-niqueuse professionnelle. Clara Luciani qui sympathise avec un couple de mamies quand elle pose sur un banc. La vraie vie loin des tapis rouges, des strass et des paillettes.

Découvrez d’autres facettes du travail de Quentin dans son livre, Alba, réalisé avec le dessinateur Fréderic Forest. Minimaliste, toujours.