Matthieu Bühler[FRA]

  • Photographie
  • L'interview

Matthieu Bühler est un photographe et graphiste franco-allemand, âgé de 28 ans, vivant depuis 2 ans à Tokyo. Il est tombé amoureux du pays du Soleil Levant, auquel il rend hommage dans sa série de photos « Neon Dreams », commencée il y a un an. Avec Matthieu, la devise « photographier c’est écrire avec la lumière » prend tout son sens.

Envie de créer un projet avec cet artiste ?
Contactez-nous
03.04.2018

Interview

par Juliette Mantelet

ET LA LUMIÈRE FUT

Très inspiré par les films de science-fiction comme « Blade Runner » ou le cinéma de Hong Kong (les films de Wong Kar-wai), Matthieu Bühler possède un univers bien à lui. Il raconte avoir mis longtemps à trouver le bon sujet, mais il ne s’est pas trompé en choisissant l’exploration de nuit. Et pour dire qu’il n’a commencé la photographie véritablement qu’en 2010, il parvient déjà à nous plonger de façon spectaculaire et unique dans l’atmosphère des métropoles asiatiques (ici Tokyo et Hong Kong). Son angle ? Immortaliser les lumières et les néons de la ville qui irradient dans ses images et nous hypnotisent. Il marche ainsi sur les pas des grands noms de la photographie comme Brassaï et ses flâneries noctambules dans Paris.

Mais ici, ce sont les capitales asiatiques dans lesquelles nous voyageons à travers les photographies de Matthieu et nous les découvrons sous un jour différent, poétique. En effet, on imagine souvent Tokyo et Hong Kong comme des villes grouillantes, polluées, très vivantes et dynamiques… Et tout à l’inverse, l’artiste nous en livre une vision apaisée, crépusculaire et mélancolique, comme Marilyn Mugot, qui elle voit la ville en rose. Tout semble plus tranquille dans la lumière du soir et ses photos nous calment immédiatement. On est comme le passant solitaire qui s’arrêterait pour contempler et profiter quelques instants de la sérénité d’une soirée d’été, perdu dans sa rêverie et sa déambulation, « Lost In Translation »…