OTH[FRA]

  • Mode
  • La chronique

Off the Hook

Envie de créer un projet avec cet artiste ?
Contactez-nous
07.03.2019

Chronique

par Pauline Guillonneau

On parle rarement de sneakers dans la rubrique mode Tafmag. Encore moins de sneakers à base de pneus recyclés. Dans la continuité de notre sélection mode durable, passons donc à la chaussure. Peut-être que l’idée d’Arnaud Barboteau est née après avoir entendu qu’en Europe, 6 pneus arrivent en fin de vie chaque seconde. Bien rares sont ceux qui seront reccylés ce qui laisse pas moins de 190 millions de pneus dans la nature par an. Alors est née une nouvelle marque responsable de sneakers : oth ou Off The Hook.

Tiré d’affaire

Grâce à oth, le pneu voit ainsi une deuxième vie poindre. Un pneu recyclé, c’est les semelles de paires de chaussures, explique la marque. L’intérieur est quant à lui doublé de cuir. On ne peux douter de la solidité des semelles et de la pérennité de la chaussure oth quand on sait qu’un pneu met 400 ans pour commencer seulement à se dégrader. Le travail de tannerie est de son côté réalisé entièrement dans le respect de la réglementation REACH qui interdit en Europe l’utilisation de produits chimiques dans les étapes de tannage. Dans un souci de transparence, la marque explique ne pas vouloir proposer d’alternative vegan malgré les sollicitations de son entourage car cette méthode impliquerait des faux cuirs en polyuréthane, c’est à dire du plastique et retour à la case départ. Oth poursuit son positionnement responsable jusqu’à expliquer le déroulé de ses transports : plutôt que d’utiliser un transport personnel, elle se greffe à d’autres livraisons pour partager les émissions carbonnes. Une démarche forte dans son ensemble, qui respecte pour autant les prix du marché. Le sneaker oth reste accessible et peut s’offrir à 140€ la paire.

Voyage, voyage

Entre l’Italie et le Portugal, la marque reste ainsi essentiellement européenne.  En revanche, dans son imaginaire, oth voyage plus loin et prône le roadtrip à travers le monde, ce voyage unique qui apporte son vent de liberté. Des valeurs chères à notre génération assoiffée de découvertes et de prises de risques, homme comme femme. C’est pour ça que les chaussures unisexes, s’offrent à toutes et à tous. Arnaud Barboteau a pris conscience des nouveaux enjeux de nos sociétés et contribue aujourd’hui à y répondre. Parce qu’il faut continuer à vivre et à rêver et ça, ça implique de protéger ce qui nous reste de plus cher : la Terre. C’est un peu comme ça qu’on sera tirés d’affaire.