Müglück[CAN]

  • Illustration
  • L'interview
Envie de créer un projet avec cet artiste ?
Contactez-nous
23.07.2018

Interview

par Juliette Mantelet

Dernière semaine avant les vacances pour l’équipe Tafmag. Direction le Sud pour ce dernier lundi, pour plonger dans l’ambiance des marchés provençaux, des bains de mer et rejoindre enfin le soleil de la Méditerranée avec les dessins de Mügluck. Une illustratrice française à l’esthétique foisonnante, actuellement basée à Montréal, dont nous vous parlions déjà dans notre premier art-book, « Banana Split » (2015).

Les saveurs et les couleurs du Sud

Les illustrations de Mügluck sont vibrantes et énergiques, toutes en lignes vives. Son trait est hachuré, esquissé pour élaborer un monde fourmillant de détails où le vide n’a pas sa place. Dans ses œuvres la végétation est luxuriante, prenant même le pas sur les personnages. À chaque scène, on a envie de sauter immédiatement dans cet univers visuel si solaire et léger.

Pour l’artiste, l’été rime avec la Provence, cette région où elle passait toutes ses vacances en famille. Elle raconte qu’elle adorait surtout les petits marchés pour leurs couleurs et leurs odeurs si caractéristiques de la saison. Un été qui sent bon le savon de Marseille, les olives, les fleurs et les melons. Mügluck a aussi encore en tête les tissus provençaux, qui l’inspirent beaucoup, et surtout la nappe jaune et bleu de sa grand-mère. Le jaune et le bleu, les couleurs dominantes de sa palette, sa marque de fabrique. Des couleurs primaires traitées toujours avec une grande douceur. Rien n’agresse l’œil, au contraire, ses dessins apaisent le regard.

Mügluck se dit aussi fascinée par l’esthétisme du début du XXe siècle. Et cela se retrouve dans sa façon de dessiner. Ses couleurs vibrantes et foisonnantes font d’elle une héritière moderne du Fauvisme. Quant à sa manière de représenter les vacancières devant de petites cabines de plage, avec leurs costumes de bain à rayures et leurs chapeaux un peu rétro, elle rappelle beaucoup les affiches art déco pour les bains de mer.

Il ne manque plus que de sentir les odeurs des étals du marché et des pins accompagnés par le doux chant des cigales et le roulement des vagues ! Patience…