Mara Bolúmar[ESP]

  • Photographie
  • La chronique
Envie de créer un projet avec cet artiste ?
Contactez-nous
18.06.2021

Chronique

par Julie Le Minor

Mara Bolúmar, terre de coeur

Deuxième échappée belle de ce dossier du mois dédié à l’art de vivre rural dans les décors organiques et colorés de la photographe espagnole Mara Bolúmar.

Bouquet de fleurs rouge en gros plan

La photographe espagnole Mara Bolúmar partage son temps entre la photographie pour laquelle elle voue une passion depuis son enfance et la médecine, plus précisément l’anesthésiologie, un travail qu’elle aime et qui lui apporte un socle de connaissances essentiel dans lequel elle puise pour créer. Citadine dans l’âme, la jeune femme vit à Valence, dans l’est de l’Espagne, sur les bords de la Méditarennée qui lui permettent de s’évader de sa routine et de déconnecter dès qu’elle le peut. Son compte Instagram seaflowersandplants se présente ainsi comme une envolée lyrique dans la nature, une ode au monde sensible, un univers empli de calme et de volupté. Des figures féminines, des teintes organiques, virginales et épurées où le sable se marie au vert des prés et où les fleurs des champs se mêlent à la pierre des villes.

un fantasme d’une terre connue

Comme beaucoup de jeunes aujourd’hui, le travail de Mara lui impose une vie citadine « Ce serait idéal de pouvoir vivre dans une belle et grande maison à la campagne mais cette idée n’est pas envisageable avec mon quotidien. Peut-être qu’un jour, j’y parviendrai », confie-t-elle. La campagne constitue pour la photographe une sorte de mirage, un fantasme d’une terre connue et pourtant lointaine où l’on peut mener une vie paisible et sereine. « J’avoue sincèrement que je suis de plus en plus attirée par une vie calme, tranquille et sans stress, confie Mara. Avec le rythme de vie que nous avons actuellement, il m’est souvent très difficile d’y parvenir. Chaque fois que je le peux, je m’évade dans des coins proches où je peux trouver la tranquillité de la campagne et de la nature ». Entre terre et mer, Mara s’inspire des scènes qui l’entourent pour créer. Les objets du quotidien, la Méditerranée ou les fleurs sont des leitmotivs de ses photographies. « La botanique m’inspire beaucoup, tant au niveau scientifique que visuel, et je pense que cela se voit dans mes images ». Elle aime mêler le rêve et le réel, l’abstrait du monde et la rationalité de la terre.

tige de fleur rouge devant un drap blanc avec un jeu d'ombre

Mara a toujours eu un faible pour les Arts Visuels, notamment la photographie. « Ma vie de photographe a été très autodidacte basée sur des cours, des lectures de manuels et de livres. Chaque jour, je continue d’apprendre de nouvelles choses dans ce domaine », explique-t-elle. Enfant, Mara ne quitte jamais son appareil photo. Au fil des ans, elle acquiert plus d’expérience et de technique et, aujourd’hui, Mara collabore régulièrement avec des marques, essentiellement dans la mode. Ses inspirations évoluent elle-aussi au gré de son apprentissage : « J‘adore la peinture donc je trouve des artistes comme Claude Monet, Henri Matisse ou Frida Kahlo très inspirants. Concernant les photographes, je suis surtout inspirée par Richard Avedon, Cecil Beaton, Imogen Cunningham ou encore Martin Parr car le traitement de la couleur dans leurs photos est vraiment particulier ».

« tout mon travail […] est basé sur le film »

Actuellement, Mara poursuit ses pérégrinations artistiques avec la photographie analogique. « Presque tout mon travail en ce moment est basé sur le film. J’aime le résultat magique qu’apporte le développement bien que je sois un peu impatiente », confesse-t-elle dans un sourire. Pour ses projets personnels, Mara laisse libre court à son imagination et crée sans aucune limite. Pour ses clients, elle imagine à chaque fois de nouveaux univers en se fiant à leurs volontés. « Tout commence par un brainstorming et une recherche d’images qui m’inspirent, Pinterest est un bon outil pour ça ! Ensuite, je crée le scénario où va se dérouler la séance et je recherche les conditions d’éclairage idéales. J’aime travailler avec la lumière naturelle, c’est ainsi que je parviens à retrouver un aspect naturel dans mes photographies ».

Photo lingerie tons naturels avec une fleur séché blanche

Comme toute une génération de jeunes citadins, Mara est un peu lasse de la guerre des mètres carrés qui se joue dans les grandes villes. Depuis la pandémie, elle apprécie encore davantage le goût des choses simples et naturelles. Comme ses photographies, elle se prend à rêver d’évasion en pleine campagne et de retraite spirituelle. « Aujourd’hui, notre société est axée sur le secteur des Services et cela oblige les jeunes à se déplacer en ville pour pouvoir se former et y chercher un travail. Les politiques actuelles devraient encourager le travail agricole, l’artisanat et tirer meilleur parti des ressources dont dispose le monde rural ». En attendant de vivre dans la petite maison dans la prairie, Mara entend bien puiser dans les ressources infinies de la nature pour poursuivre son travail de photographe… et de scientifique.

Jean blanc avec un booouquet de fleurs séchées blanches dans la poche Fleur orange et verte à la lumiere naturelle Champs de blé à la lumiere natuurelle