Jon Onj[FRA]

  • Musique
  • La chronique
Envie de créer un projet avec cet artiste ?
Contactez-nous
24.03.2020

Chronique

par Marie Durantet

Jon Onj est un musicien, chanteur et producteur parisien. Tafmag l’avait interviewé avec son ancien groupe, Backbone. On s’en rappelle bien, c’était dans un van un peu cabossé qui filait tout droit vers Paris. On rentrait de Rennes après quelques soirées aux Transmusicales, plein de souvenirs dans la tête et quelques restes de pailettes dans les yeux.

Mais ça, c’était en 2015. Maintenant et depuis un an, Jon Onj a son propre projet musical en solo. Il chante en anglais, en français et en yahourt parfois. Il reprend des titres, compose les siens, le tout de son home studio, Paris 20e. Prolixe, Jon Onj publie régulièrement des titres, qu’il enregistre souvent dans la journée. Le yahourt, c’est un concept qu’il a utilise pour balayer momentanément les paroles et se concentrer sur la musique et sa voix. Il a ainsi repris des titres de Vulpeck, Tokimonsta ou Robert Glasper.

À sa voix chaude se mêle ses genres musicaux préférés, un mélange de ses influences qui rend son style si dur à définir : la soul afro aux sonorités électroniques, le RnB des nineties et le UK garage. Autrement dit, et avec ses mots, Jon Onj, c’est de la « soul wave à mi-chemin entre Frank Ocean et Otis Redding, en passant par SBTRKT et Bill Withers ». À l’aube de la sortie de son premier album, Jon Onj nous raconte dans ce premier podcast Tafmag, comment il vit cette période de confinerie, comment il continue de composer, avec moins ou peut-être finalement plus de liberté. De quoi se nourrir de son univers, avant que ne sorte Fochain, son tout premier album cousu-main. D’ailleurs, découvrez en exclusivité son titre EFO, extrait de l’album. Parce que Jon Onj est sans aucun doute un OVNI du monde musical ; l’artiste à la palette de genres la plus large qu’on connaisse.

Vous pouvez suivre et écouter La Confinerie sur une sélection de plateforms de Podcasts en suivant ce lien. Bonne écoute !